à quel âge séduit-on le plus de filles ?

10 Ebooks sur la Séduction à Télécharger Gratuitement au format PDF

Vous recevrez par émail les liens pour télécharger gratuitement tous les ebooks au format PDF

A quel âge séduit-on le plus de filles ? Y a-t-il véritablement un âge où notre séduction s’exprime avec le plus de succès ?

S’il y en a un c’est certainement à vingt ans, on a alors la beauté de sa jeunesse, la désinvolture des enfants avec les manières d’un adulte. On séduit par la maladresse de nos sentiments et les étoiles dans nos yeux révèlent notre candeur. Nos troubles sont à fleur de peau et se transmettent de notre cœur jusqu’au bout de nos doigts. Oui c’est à vingt ans que l’on séduit.

Ou alors plutôt à trente ans, quand les gestes sont plus sûrs, les sentiments plus affirmés, la beauté épanouie et animale. Bien souvent un regard suffit, on paraît fort et tendre à la fois, la jeunesse ne nous a pas quitté et conscient de nos moyens on s’aventure sans crainte. On séduit d’autant plus qu’on se libère petit à petit des contingences de la vie pour accueillir l’autre, tout notre corps transmets l’émoi. C’est certain c’est à trente ans que l’on séduit.

Et pourtant lorsque quarante ans arrive, en pleine possession de ses moyens, on remarque plus souvent les regards insistants des femmes. On sait leur parler, trouver les mots qui touchent, leur parler d’elles et les rendre belles. L’attention qu’on leur porte est plus présente sans être pressante, dans les yeux des hommes de quarante ans elles trouvent la sérénité et la douceur qui les rassurent. A quarante ans le cœur des hommes affirme sans pudeur ses sentiments, il se révèle et sait se mettre au diapason pour vibrer d’une seule note, il sait ne faire qu’un. A quarante ans séduire c’est vivre.

Mais à cinquante ans la magie opère aussi. Le regard est plus profond, plus intense, l’homme sait être exclusif, doux, passionné. Il sait capter les désirs et les assouvir. A cinquante ans on sait rendre la femme unique, lui donner sans partage tout ce qu’elle attend, réaliser ses rêves et la protéger. A cinquante ans la séduction est innée, elle est dans nos gestes, nos attitudes, elle coule dans nos veines, c’est notre moteur, elle est sans limite. Séduire à cinquante ans c’est juste naturel.

Il n’y a pas un âge où l’on séduit le plus les filles, il y a l’âge où le cœur s’ouvre et se montre vulnérable et tendre pour apprivoiser le regard et les sourires des fleurs. Cet âge est en nous à jamais.

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.